Mobilité étudiante

Un des principaux objectifs de la Cellule Relations Internationales est naturellement d’encourager la mobilité des étudiants. Dans cette optique, les étudiants peuvent bénéficier de bourses Erasmus+ pour leur séjour d’étude ou leur stage. Toutes les informations pratiques concernant ces bourses se trouvent dans la rubrique « étudiants sortants » mais vous pouvez également consulter le document « foire aux questions » rassemblant les questions les plus fréquentes sur la mobilité Erasmus+.

Séjours d’étude

Cette mobilité peut prendre la forme de séjours d’étude dans un établissement d’enseignement supérieur partenaire, par exemple dans le cadre du programme européen Erasmus+.

Grâce à ce séjour de 3, 6 ou 12 mois, l’étudiant peut acquérir de nouvelles connaissances linguistiques tout en continuant ses études.

En échange, nous accueillons des étudiants en provenance de nos partenaires. Ils passent un quadrimestre ou une année complète chez nous et s’intègrent parfaitement dans leur nouvel environnement grâce au travail d’accueil de la Cellule internationale.

Stages

En troisième année de bachelor, les étudiants des trois catégories de la Haute École doivent effectuer un stage (ou plusieurs stages pour la catégorie pédagogique) qui leur permet de prouver leur aptitude à travailler dans un milieu professionnel.  A cette occasion, de nombreux étudiants décident de combiner cette expérience professionnelle avec un séjour à l’étranger, éventuellement dans un pays pratiquant une autre langue que le français.

Afin que ces stages à l’étranger se passent au mieux, la Cellule Relations Internationales se tient à disposition des étudiants pour les informer des possibilités de stage, notamment à travers une banque de données des entreprises ayant déjà accueilli avec succès des stagiaires. Une fiche signalétique a été développée afin de cibler les entreprises et leurs attentes.

Par ailleurs, des contacts avec différents organismes permettent à la Cellule de mettre les étudiants en relations avec des réseaux d’entreprises susceptibles d’être intéressées.  Enfin, la Cellule informe les étudiants des démarches à effectuer ainsi que des possibilités de bourses.

Actuellement, des entreprises du monde entier ont déjà encadré des stagiaires de la Haute École.
En général, les étudiants postulent par eux-mêmes auprès de l’entreprise de leur choix, mais dans certains cas, des collaborations sont mises en place afin de faciliter les contacts.

Prêts Erasmus+ pour un Master à l’étranger

L’AEF propose un prêt Erasmus+ pour les Masters (Student Loan Guarantee Facility). Pour rappel, Erasmus+ offre la possibilité aux étudiants de demander un prêt pour suivre des études de master à l’étranger. Ces prêts sont proposés par les banques et les agences de prêts participant au projet, à des conditions intéressantes: les taux d’intérêt sont plus avantageux que ceux du marché et les prêts sont remboursables en deux ans, pour permettre aux diplômés de trouver un emploi avant de commencer à rembourser. Vous trouverez plus d’informations sur le site de la Commission Européenne.

Afin d’aider au mieux les étudiants dans leurs démarches, la Commission Européenne a mis à jour le FAQ consacré au prêt pour Master à l’étranger.

Autres types de mobilité

En dehors du programme Erasmus+, il existe d’autres possibilités de mobilité et d’autres projets internationaux menés au sein de la Haute École.

Autres bourses
A l’instar des bourses Erasmus+, les bourses du Fonds d’aide à la mobilité étudiante (FAME) de la FW-B offrent aux étudiants la possibilité d’effectuer des séjours d’étude et des stages essentiellement dans les pays hors Union Européenne. Par ailleurs, les étudiants peuvent également, dans des cas bien précis, s’adresser à d’autres organismes afin d’obtenir des bourses pour leurs séjours d’études et leurs stages (WBI, BIJ, AWEX, FOREM,…).

Autres projets internationaux
La catégorie pédagogique organise depuis plusieurs années un voyage au Sénégal où des étudiants, encadrés par plusieurs enseignants de la catégorie, peuvent donner cours dans des écoles africaines. Par ailleurs, depuis 2007, des futurs instituteurs effectuent leur stage dans des écoles maternelles et primaires au Québec. Grâce à ses accords avec des entreprises et institutions d’enseignement, la Haute École Albert Jacquard a pu concrétiser des projets et des collaborations. A côté des échanges, des projets de recherche et des stages à l’étranger, la Haute École Albert Jacquard cherche également à ouvrir les étudiants et les enseignants à d’autres cultures dans un cadre extra-scolaire, via des séjours à l’étranger. Par ailleurs, lorsque des conférences, des expositions, des festivals ou des salons intéressants pour la formation des étudiants ont lieu à l’étranger, les enseignants organisent le voyage sur place ou informent les étudiants des possibilités d’y participer.